Un été imperméable avec Bourjois

Si je vous dis Bourjois, je suis certaine que même si vous ne possédez aucun produit de la marque, vous avez déjà entendu parler de leurs petites boîtes rondes ou de leur Rouge Edition Velvet.
En ce qui me concerne, j’ai découvert la marque via les boîtes rondes en ombre à paupières puis en blush dans un premier temps, ensuite les mascaras et plus récemment les rouge Edition classiques (que j’aime beaucoup et de plus en plus) et Velvet (leur teinte Grand Cru est ma favorite).

Lire la suite « Un été imperméable avec Bourjois »

Rimmel #7 ∼ Rimmel is so Wonder’Full

Hello Lovelies!

J’espère que vous allez mieux que moi! 🙂
Je n’ai pas démarré le mois de Mai très fort et ce premier article qui ouvre les hostilités me donnera, je l’espère, l’impulsion pour poster plus d’articles. Même si je ne poste rien ici, je suis active sur Insta ou Twitt-Twitt pour ceux ou celles que ça pourrait intéresser.
Je serais ravie de vous y retrouver pour partager encore plus et rigoler un bon coup.

Je suppose que tout le raffut qui est fait autour des récentes nouveautés/additions de la marque Rimmel ne vous a pas échappé. Il faut dire qu’en plus de bien choisir leurs égéries, leur stratégie marketing est assez offensive et bien ficelée.

Bref, pour moi qui ne me maquille pas beaucoup le teint, la bouche et les yeux sont les attributs que je mets le plus en valeur.
Pour justement y parvenir, le mascara est progressivement devenu un incontournable.  Grâce à (ou à cause de) la qualité des mascaras Rimmel, je suis devenue une inconditionnelle de leurs mascaras. Exit le Scandal’Eyes et l’Extra Wow, je me suis attaquée au tout nouveau Wonder’Full.

Voici un peu plus d’1 mois maintenant que je papillonne entre deux mascaras Wonder’Full Rimmel dont le classique en teinte Extreme Black et la version waterproof (en bleu sur l’image).mascara rimmel wonderfull

Avant d’aller dans le vif des choses, je vous exhorte à prendre une minute de silence pour apprécier la somptuosité de ce packaging! Lire la suite « Rimmel #7 ∼ Rimmel is so Wonder’Full »