Le livre qui vous fera aimer le thé

Mon introduction au thé s’est faite tôt; je crois bien que j’en bois depuis que j’ai 8 ans (hello les sachets de thé noir Lipton).
Ce n’est qu’adulte que j’ai réellement commencé à l’apprécier et à développer une sorte d’addiction (dont je vous donnais un aperçu dans cet article ici).
J’aime le boire certes, mais je suis aussi très admirative de l’aspect culturel.

La lecture de Vie du thé, Esprit du thé de Soshitsu Sen était totalement fortuite. J’avais prévu de lire La clef: La confession impudique de Juni’chirô Tanizaki, mais comment résister à l’appel de la théine?
Comme il ne fait que 130 pages, j’étais confiante en ma capacité de le parcourir et passer rapidement à autre chose… Autant vous dire que rien ne s’est passé ainsi!

Dès que j’ai débuté cette lecture, j’ai voulu prendre mon temps pour l’effeuiller mais pas que, j’ai ressenti l’urgence de prendre un carnet et noter toutes ces phrases parfaites et pleines de sagesse.
Je me suis quand même très vite rendue compte que, si je m’y employais, je recopierai le livre tout entier.

Venons-en au contenu!
Sôshitsu Sen, l’auteur, du clan japonais Urasenke (pas des riens quoi!), né en 1923, 15e grand maître du thé (oui! rien que ça!) partage des bribes de son enfance et de la place du thé et des rituels dans son éducation.
Il explique l’histoire de la cérémonie du thé: de son arrivée au Japon au XIIe siècle à son évolution dans la société japonaise.

Ce livre est passionnant! Je ne sais toujours pas me faire une tasse digne d’une théière en fonte, mais j’ai beaucoup appris sur la spiritualité, les rituels, sur ce que signifie être un bon hôte
Ce n’est pas seulement un livre instructif. Il s’inscrit dans ce qu’on appelle aujourd’hui le développement personnel (le livre étant publié pour la première fois en 1979) .
On y retrouve des enseignements comme: 

  • Combats ta honte
  • Oublie ton orgueil
  • Apprends tout ce que tu peux des autres

qui seraient les fondements d’une vie accomplie.

Soshitsu Sen manie tellement bien le verbe qu’on est transporté par une bulle de zénitude et de bienveillance.
Je le recommande sans aucune inflexion.

Bonne lecture!

 

blog oxton yan

L’instant thé: Rooibos et relaxation

Mon objectif premier une fois le weekend venu est le REPOS.
Pour me reposer, il ne faut pas seulement de longues nuits de sommeil. C’est un ensemble de plusieurs choses: l’ambiance, le repas, le thé…

Bien que je consomme beaucoup de thé en semaine, le thé du weekend est différent car c’est un vrai moment de farniente et de partage.
La belle table, les chocolats et petits gâteaux, les discussions…Bref, c’est un moment que je chéris. Lire la suite « L’instant thé: Rooibos et relaxation »